Six semaines après la clôture de l’Assemblée générale du Synode pour l’avenir de l’Eglise Catholique, le Pape François a officiellement approuvé depuis le lundi 18 décembre 2023, la bénédiction des couples de même sexe. Pour les conservateurs, le Pape remet en cause la doctrine de l’Eglise catholique sur le mariage.

Après plusieurs années de débats relatifs au sort des homosexuels dans la doctrine Catholique, le Pape François, considérant toujours l’homosexualité comme un péché, a néanmoins approuvé le document du dicastère (ministère) pour la Doctrine de la foi qui, autorise désormais les prêtres à bénir des couples de même sexe et « en situation irrégulière », en dehors des rituels liturgiques.

« Il est possible de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe, sous une forme qui ne doit pas être fixée rituellement par les autorités ecclésiales, afin de ne pas créer de confusion avec la bénédiction propre au sacrement du mariage », affirme le document du dicastère pour la Doctrine de la foi publié en plusieurs langues par le Vatican, dans la matinée du lundi 18 décembre 2023.

Précisément,  selon le dicastère, cette bénédiction « ne sera jamais accomplie en même temps que les rites civils d’union, ni même en relation avec eux ». Elle pourra avoir lieu lors de la visite d’un sanctuaire, d’une prière récitée en groupe ou lors d’un pèlerinage, mais pas lors d’une messe, car, seul le sacrément du mariage reste exclusivement réservé aux couples hétérosexuels.

L’annonce du Saint-Siège qui vient conforter les positions de certains prêtres en Belgique et en Allemagne qui accordent depuis toujours, la bénédiction aux couples de même sexe, n’est pas du goût des conservateurs de la doctrine Catholique, qui crient à une remise en cause de la doctrine Catholique qui reconnaît officiellement depuis 2021, l’homosexualité comme un « péché » et n’accorde pas le sacrément de mariage aux couples gays.

Ce changement doctrinal, contraire à la morale et aux écritures saintes, selon les conservateurs de l’Eglise Catholique, ouvre tout simplement la voie à une perte de repères dont se fait complice l’Eglise Catholique avec son Pape, lequel reste un ardent défenseur d’une Église « ouverte à tous », même aux homosexuels qui selon lui, ont « besoin du Seigneur ».

« Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? », avait-il déclaré en 2013, quelques mois après son élection.

Le dicastère pour la Doctrine de la foi de l’Eglise Catholique tente-il de faire accepter l’homosexualité contrairement aux écritures saintes dans la Bible ?

En d’autres termes, l’Eglise Catholique ne tente t-elle pas de désacraliser et de piétiner les Ecritures saintes pour promouvoir un « péché » ?

Adingra OSSEI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *