Politique

Meeting /PDCI-RDA : Depuis Soubré Tidjane Thiam tire à boulets rouges sur Alassane Ouattara

  • juin 24, 2024
  • 0

Dans le cadre de l’ouverture de sa tournée nationale pour rencontrer les Ivoiriens, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a donné rendez-vous à ses militants dans le

Meeting /PDCI-RDA : Depuis Soubré Tidjane Thiam tire à boulets rouges sur Alassane Ouattara

Dans le cadre de l’ouverture de sa tournée nationale pour rencontrer les Ivoiriens, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) a donné rendez-vous à ses militants dans le district du Bas-Sassandra, précisément à la place Charles Bauza Donwahi de Soubré, le samedi 22 juin 2024, où Cheick Tidjane Thiam, son nouveau président a dépeint la situation socioéconomique de la Côte d’Ivoire et a tiré à boulets rouges sur la gouvernance d’Alassane Ouattara.

A quinze mois des élections présidentielles dans le pays, le PDCI-RDA, dirigé depuis peu par Cheick Tidjane Thiam, a choisi la région de la Nawa pour se faire entendre et critiquer véhément la gouvernance de l’actuel gouvernement Ivoirien, qui à l’en croire, peine à apporter des solutions concrètes aux nombreuses difficultés socioéconomiques qui sapent le quotidien des populations de la Nawa mais surtout celui des Ivoiriens dans leur ensemble.

« La région produit également en grande quantité de l’huile de palme, du caoutchouc naturel, etc. Toute la Côte d’ivoire agricole s’est donné rendez-vous dans la Nawa. Les infrastructures portuaires avec notamment le Port de San-Pedro, mais aussi les barrages hydro-électriques de Buyo (1980), de Soubré (2017), de Gribo Popoli (2024) et bientôt celui de Boutoubré constituent un atout majeur pour cette région. Malheureusement cette zone aux richesses économiques indéniables, demeure l’une des moins nanties en matière d’infrastructures socio-économiques de base, entraînant encore dans la région beaucoup de décès de femmes au moment de l’accouchement chaque année » a déploré Cheick Tidjane Thiam face à plusieurs militants qui ont effectué le déplacement à Soubré, pour prendre part au meeting d’ouverture des tournées nationales de mobilisation annoncées par la direction du PDCI-RDA.

Plus incisif sur bilan des réalisations du gouvernement ivoirien durant ses 13 années d’exercice de pouvoir, Cheick Tidjane Thiam s’est offusqué de l’état des infrastructures routières de la région de la Nawa, laquelle, est connue comme étant une grande zone productrice de fèves de cacao du pays et a par ailleurs, dénoncé l’incapacité du pouvoir en place à juguler les questions tenant à « la mévente des produits agricoles avec la paupérisation grandissante des populations rurales et de nos parents planteurs; la montée des eaux pendant la saison des pluies et les inondations qui paralysent totalement nos villes, et Abidjan en particulier, avec son lot de tristesse chaque année ; les déguerpissements sauvages dépourvus de toute humanité ou compassion, le coût sans cesse croissant de l’électricité pour les ménages et les entreprises, la cherté du coût de la vie et l’endettement massif ».

Ces nombreuses  difficultés rencontrées par les Ivoiriens, sont de nature selon le successeur d’Aimé Henri Konan Bédié, à compromettre « l’avenir des enfants » et, l’Indice du développement humain (IDH ) de la Côte d’Ivoire au dernier classement mondial, est on ne peut plus révélateur de la déshumanisation des Ivoiriens.

« L’Indice du Développement Humain ou IDH est la mesure la mieux acceptée internationalement de développement des pays. En un an, la Côte d’Ivoire est passée de 159e  à 166e  dans le monde sur 193 pays. Reculant de 7 places en un an sur cet indice qui mesure l’espérance de vie et le niveau d’éducation. Nous sommes désormais dans les 30 derniers pays du monde sur 193 », a-t-il précisé et d’ajouter que : « Sur tous ces sujets et bien d’autres encore, il nous faudra agir autrement, différemment. Il nous faudra surtout et le plus important, mettre l’humain au centre de toutes nos actions ».

Par ailleurs, Cheick Tidjane Thiam, a profité de l’occasion pour inviter les militants de sa formation politique à investir le pays pour sensibiliser les Ivoiriens à s’inscrire sur les listes électorales, afin de faire face aux défis avec le PDCI-RDA.

«Nous devons amener tous les ivoiriens à s’inscrire sur la Liste électorale afin de remporter la victoire en 2025. Toutes les instances de notre Parti, dans toutes les régions, dans toutes les sections, dans tous les comités de base, doivent faire de cet axe d’action, une priorité et une urgence » a-t-il soutenu.

Adingra OSSEI

Partager

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *