A la une Société

Pollution minière : le ministère de l’environnement confirme la pollution du fleuve Cavally par la mine d’Ity

  • juillet 4, 2024
  • 0

Dans un communiqué diffusé sur les ondes de la télévision nationale ivoirienne, la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) depuis quelques jours, le ministère de l’environnement, du développement durable et

Pollution minière : le ministère de l’environnement confirme la pollution du fleuve Cavally par la mine d’Ity

Dans un communiqué diffusé sur les ondes de la télévision nationale ivoirienne, la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) depuis quelques jours, le ministère de l’environnement, du développement durable et de la transition écologique, confirme la pollution au cyanure du fleuve Cavally, situé dans le département de Zouan-Hounien et demande aux populations de s’abstenir à consommer tout produit halieutique et de boire l’eau du fleuve jusqu’à nouvel ordre.

Suite à une fuite d’eau de décantation cyanurée à la mine d’or d’Ity, située dans le département de Zouan-Hounien, exploitée par le groupe canadien Endeavour Mining, le fleuve Cavally est depuis le dimanche 30 juin dernier agressé de pollution, sans déplorer la perte d’une vie humaine, le ministère de l’environnement ivoirien, rassure que la source de pollution a été maitrisée.

mine d’or d’Ity dans le département de Zouan-Hounien

« Il ressort des résultats des analyses que ces sources ont été polluées à la suite de la rupture de valse d’un pipeline transportant l’eau boueuse cyanurée de décantation dans le canal de dérivation du site.(…) La source de pollution a été maitrisée par la société minière qui s’est engagée dans un bref délai à approvisionner les populations riveraines en eau potable en attendant la dépollution totale des eaux qui est en cours » , indique le communiqué.

Par ailleurs, à en croire le communiqué, le ministère de l’environnement, du développement durable  et de la transition écologique, a adressé une mise en demeure de cessation d’activité à la société minière mise en cause et invité les populations à ne pas consommer « les eaux, les animaux et végétaux contaminés ».

« Une mise en demeure de cassation de production a été immédiatement servie à l’entreprise incriminée et en accord avec les autorités préfectorales, les populations ont été sensibilisées à ne pas consommer les eaux polluées » relève le communiqué qui précise qu’« il convient de relever fort heureusement qu’à ce jour, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer ».

Toutefois, selon plusieurs sources, plus de 200 personnes ont déjà été intoxiquées après avoir bu ou consommé les produits halieutiques du fleuve pollué avec des cas de « vomissements et des maux de tête » enregistrés au sein des populations riveraines et « une mortalité massive de poissons ».

Le groupe canadien Endeavour Mining, exploreur du site minier d’Ity, également présent au Burkina-Faso et au Sénégal, « rejette catégoriquement les allégations de pollution massive du fleuve Cavally et de mise en danger des populations locales. Les constats effectués par les autorités n’ont révélé aucune situation critique de pollution menaçant la vie des populations » et selon sa directrice pays,  Laetitia Gadegbeku Ouattara, « ce genre d’information provoquant parfois de la peur ou une psychose, une clinique a été mise en place sur le site d’Ity pour accueillir les habitants craignant d’avoir été intoxiqués. »

Et de préciser que : « la plupart des malades reçus avaient des symptômes liés au paludisme ; les autres, des symptômes de diarrhée ».

Faut-il rappeler que selon les experts du Centre ivoirien anti-pollution (Ciapol), ce sont ce sont près de 3.000 litres de boues contaminées au cyanure qui se sont répandues dans les eaux du fleuve Cavally depuis fin juin.

Adingra OSSEI

Partager

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *