A la une Politique

Nomination de Kouadio Konan Bertin au Gabon : Un tournant dans le paysage politique Ivoirien

  • juin 21, 2024
  • 0

Abidjan, 21 juin 2024- Limogé le 15 octobre 2023, juste avant la nomination de Robert Beugré Mambé en tant que Premier ministre, Kouadio Konan Bertin, dit KKB, ancien

Nomination de Kouadio Konan Bertin au Gabon : Un tournant dans le paysage politique Ivoirien

Abidjan, 21 juin 2024- Limogé le 15 octobre 2023, juste avant la nomination de Robert Beugré Mambé en tant que Premier ministre, Kouadio Konan Bertin, dit KKB, ancien Ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion nationale, a été nommé ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon, avec résidence à Libreville.

Cette annonce, faite par Laurence Ndong, porte-parole du gouvernement gabonais, à l’issue du conseil des ministres présidé par le Général Brice Clotaire Oligui Nguéma ce jeudi 20 juin 2024, a fait l’effet d’un missile dans le paysage politique ivoirien.

Kouadio Konan Bertin a marqué les esprits lors des élections de 2020 en se présentant en tant que candidat indépendant face au leader des Houphouëtistes, Alassane Ouattara. À cette époque, l’opposition ivoirienne, contestant la légitimité du troisième mandat de Ouattara, avait boycotté l’élection. Cependant, KKB avait maintenu sa candidature, récoltant seulement 1,99 % des voix. Cette décision lui avait valu d’être accusé de servir de « faire-valoir » à la majorité présidentielle, ce qui avait conduit à son exclusion du PDCI-RDA, sa formation politique, pour « atteinte à l’unité et aux intérêts du parti ».

La nomination de KKB comme ambassadeur au Gabon est perçue comme une manœuvre stratégique dans la diplomatie ivoirienne. Certains observateurs estiment que cette nomination pourrait lui offrir une nouvelle plateforme pour relancer sa carrière politique, tandis que d’autres y voient un moyen pour le gouvernement de récompenser sa loyauté malgré les critiques.

Cette décision s’inscrit dans un contexte de recomposition politique en Côte d’Ivoire, où les alliances et les rivalités continuent de façonner l’avenir du pays. Il reste à voir comment KKB utilisera cette nouvelle position et quel impact cela aura sur la scène politique ivoirienne.

Aymard Kevin

Partager

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *