Politique

Abengourou/PPA-CI : Damana Adia Pickass annonce et explique la candidature de Laurent Gbagbo

  • juin 21, 2024
  • 0

Dans le cadre de l’opération « CAP 2025 » du PPA-CI, Damana Adia Pickass, vice président du Conseil stratégique et politique (Csp)du parti de Laurent Gbagbo, a officiellement annoncé et

Abengourou/PPA-CI : Damana Adia Pickass annonce et explique la candidature de Laurent Gbagbo

Dans le cadre de l’opération « CAP 2025 » du PPA-CI, Damana Adia Pickass, vice président du Conseil stratégique et politique (Csp)du parti de Laurent Gbagbo, a officiellement annoncé et expliqué aux militants du PPA-CI d’Abengourou, réunis à l’Hôtel Indénié sis au quartier Plateau de la ville, le dimanche 16 juin dernier, les enjeux de la candidature de Laurent Gbagbo aux élections présidentielles de 2025.

A seize mois des élections présidentielles prévues dans le pays, le parti de l’ex Président Ivoirien Laurent Gbagbo, le PPA-CI, a à travers plusieurs délégations, investi le weekend dernier toutes les régions de la Côte d’Ivoire pour annoncer officiellement la candidature de l’ex prisonnier de la CPI au scrutin de 2025, mais aussi, pour expliquer les enjeux de sa candidature. Damana Adia Pickass, vice-président du Csp, à Abengourou, a donc sacrifié à l’exercice de son parti à la salle de cérémonie de l’Hôtel Indénié, où il a officiellement informé et expliqué aux militants de base du PPA-CI présents, la décision de Laurent Gbagbo de vouloir se présenter à l’élection présidentielle de 2025.

« Le Comité central du PPA-CI a demandé à son Excellence le Président Laurent Gbagbo, en toute responsabilité et en toute souveraineté d’être le candidat du PPA-CI aux élections de 2025 et, il a répondu favorablement à la demande. Gbagbo est donc candidat, par ce que nous le voulons, parce que nous l’avons choisi. Nous sommes donc venus vous informer solennellement, vous les militants du PPA-CI, que Laurent Gbagbo est notre candidat aux élections présidentielles de 2025» a annoncé Damana Adia Pickass, dans une salle acquise à sa cause, avant de préciser que Laurent Gbagbo, présente le profil idéal au PPA-CI pour compétir contre tout autre candidat aux élections à venir.

« Nous l’avons choisi car, il reste  celui qui parmi nous présente les chances les plus évidentes et les plus réelles de notre succès en 2025 (…) Nous avons parcouru trop de distances, on a traversé trop d’épreuves, on est pratiquement à quelques kilomètres de l’autre rive et on ne peut plus faire marche-arrière, on est obligé d’arriver avec Laurent Gbagbo sur le trône de la Côte d’Ivoire » a t-il confié.

Par ailleurs, l’ex Secrétaire général du PPA-CI, a profité de l’occasion pour inviter les militants de son parti à se mobiliser et à s’approprier la candidature de Laurent Gbagbo qui propose un nouveau pacte social aux Ivoiriens.

« Quand je vous annonce ça, c’est pour que vous vous appropriez la candidature, et j’ai en face de moi des camarades de conviction qui ne chancellent pas, qui ne marchandent pas leur conviction  et qui sont prêts à tout ce qui est humainement possible pour que leur conviction puisse s’exprimer et que les objectifs stratégiques aboutissent », a indiqué Damana Adia Pickass , avant d’ajouter que : « la candidature de Laurent Gbagbo est une invitation au surpassement de soi, il faut que chacun se dise que le compte à rebours à commencer et doit être à partir de maintenant dans un autre état d’esprit pour gagner pour la Côte d’Ivoire. »

Abordant les conditions de la tenue d’élections démocratiques dans le pays, Damana Adia Pickass, n’a pas manqué de lancer des pics à la Commission électorale indépendante (CEI), l’organe en charge des élections, qui à l’en croire, ne garanti pas des élections « sincères, transparentes et démocratiques ».

« Nous allons nous organiser pour les prochaines batailles liées au processus électoral, parce que nous sommes un parti d’élection, nous avons choisi les élections comme mode d’accession et de conservation du pouvoir d’Etat, c’est pourquoi tout ce qui concerne les élections sont scrutés minutieusement chez nous. Nous dénonçons la CEI, qui maintient la liste électorale actuelle, truffée d’anomalies, il y’a des morts la dessus, près de 2 millions de personnes à l’endroit de qui, aucune filiation est établie et cela, en  violation du code électoral, il y’a des électeurs, plus de 500, sur la liste dont la filiation est établie vis-à-vis d’une seule femme, et c’est autant d’anomalies à corriger avant d’aller aux élections », a laissé entendre l’envoyé de Laurent Gbagbo dans l’Indénié-Djuablin, qui pour finir a invité ses camarades, à se faire établir leur carte nationale d’identité et à sensibiliser leurs parents à cet effet.

Adingra OSSEI

Partager

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *